22.10.11

Billet d'humeur - souvenir



Si je n'avais qu'une image a garder de nos dernier moments de passion ce serait celui ci.

Toujours en moi, front posé contre le mien, yeux dans les yeux, il a baissé les lèvres vers mon sein pour le sucer.

Je vois ses lèvres qui lâchent mon téton durci ...

6 commentaires:

  1. "Je bois dans ta déchirure
    j'étale tes jambes nues
    je les ouvre comme un livre
    où je lis ce qui me tue."
    (G.Bataille)

    L'Entrée de Polymnie, des "Boréades" de Rameau:

    http://www.youtube.com/watch?v=Py-zI_hXgHI

    RépondreSupprimer
  2. Combien d'hommes apprécient ou connaissent Rameau?
    Combien sont sur twitter ou lecteur de mon blog?
    Mais que deux me parlent de cela la même semaine étonnante coincidence...

    RépondreSupprimer
  3. C'est une synchronicité. Et selon Jung les synchronicités annoncent des changements importants dans la vie.

    Si quelqu'un vous parle sur Twitter de Cazzati dans les prochains jours, là ça deviendra "grave"...

    Sa Ciaconna, dans la version de Pluhar:

    http://www.youtube.com/watch?v=L_vrBLedI9E

    RépondreSupprimer
  4. J'ai pour ma part une réponse toute trouvée à cette question.

    Je ne sais pas combien d'hommes apprécient Rameau, mais je suis sûr que s'ils aiment aussi les femmes, ils connaissent et lisent ce blog dans une vaste majorité.

    Pour proposer moi aussi une interprétation, voici celle de Christie, des Indes Galantes, que j'espère voir prochainement : http://www.youtube.com/watch?v=mEXXDdojcdM

    RépondreSupprimer
  5. Ainsi messieurs admirateurs de Rameau et lecteurs de mon blog vous vous retrouvez autour d'un sein...

    RépondreSupprimer

N'hesitez pas... dites moi ce que vous pensez...